Georges Crescenzo est né le 9 Août 1943 à Marseille dans une famille bien ancrée dans le terroir provençal. Il porte le patronyme de son grand-père paternel, émigré napolitain qui s’est agrégé à celle-ci.

Il est ainsi le neveu de René Crescenzo dit «Sarvil», parolier de Vincent Scotto, et auteur des opérettes marseillaises. A la mort de SARVIL en 1975, il hérite des archives artistiques de celui-ci. En jachère jusqu’à la Massalia en 1999, où il se rend compte que Sarvil est oublié, il décide de restaurer son image.

Pour ce faire il retourne à l’université à 58 ans, il présente un Diplôme Universitaire  de III ème cycle en Anthropologie à la faculté de Médecine de Marseille afin de pouvoir objectivement rapporter toute cette aventure de papiers dont il est le dépositaire. Après de nombreuses recherches et classements, il entreprend la rédaction de son premier ouvrage, « la véritable histoire de l’opérette marseillaise» chez Autre Temps en 2005. 

 

Puis ce sera « SARVIL l’oublié de la Canebière» en 2006 avec un ami journaliste Michel Allione. En 2007 il participe à la rédaction de «Marseille en V.O», un ouvrage d’un collectif d’auteurs sur le groupe Quartiers Nord, mais aussi d’un article important dans la revue Municipale Marseille de Pierre Echinard «Marseille en chansons». Il devient ainsi le biographe de son oncle et l’historiographe des opérettes marseillaises. En 2008 il écrit le scénario et participe en tant que conseiller artistique et musical au documentaire de France 3 : Sarvil l’oublié de la Canebière, adaptation télévisuelle de son ouvrage. Il est sollicité par la troupe de théâtre vivant LES CARBONI pour transposer sur scène la vie de SARVIL. Ce spectacle sera notamment joué l’été 2011 à l’Off d’ Avignon. 2011 verra la sortie de son dernier ouvrage «Marseille un siècle de chansons» chez Sutton Editeur. En 2011 il écrit pour Robert Giraud et Laurent Boeuf l’argument et le livret d’une comédie musicale : «À Marseille, un soir», une revue des principales chansons du répertoire des Opérettes Marseillaises.

Georges Crescenzo

Auteur

© 2018 une création Laurent Marius Boeuf